Tout sur l’OHVS

Les origines de la musique harmonie à Saintes

C’est avec l’implantation du chemin de fer dans notre localité que Saintes est née la musique de l’harmonie lors de la création, en 1882 par les ouvriers du rail, l’Harmonie des Chemins de Fer des ateliers de l’Etat. En 1920, elle obtint une aide financière précieuse de la municipalité et devint l’Harmonie de la Ville et des Chemins de Fer de l’État. Avec la nationalisation du chemin de fer, elle se dénommera, par la suite l’Harmonie de la Ville de Saintes et de Chemins de Fer. Cet ensemble disparaitra hélas en 1973, consécutivement à un manque de salle, à une perte de subventions, à un manque de musiciens en raison de la diminution importante des effectifs de la S.N.C.F.

La renaissance de l’OHVS

L’OHVS moderne a été créé en 1995 par deux musiciens amateurs locaux, avec le soutien de la municipalité, dont l’objectif était de  populariser la musique d’instruments à vent et à percussions, de fédérer sous la baguette d’un directeur musical professionnel, des musiciens-es saintais et saintongeais, ainsi que les élèves du conservatoire qui le souhaitaient, d’enrichir la pratique musicale de tous et, en organisant des concerts publics, de concourir à l’animation culturelle et musicale de la cité. Ce faisant, l’O.H.V.S redonnait vie et ses lettres de noblesse à cette musique d’harmonie disparue localement depuis plusieurs décennies en la popularisant de nouveau.

l’OHVS d’aujourd’hui

Depuis 2014, l’OHVS dont l’effectif est d’environ 55 musicien-e-s à parité quasi-égale, est dirigée par Pascal Dassé 1er.prix de trompette au Conservatoire National supérieur de musique de Paris. De plus, en 2017 au sein de l’ensemble il a été constitué, avec celles et ceux qui en expriment le désir, deux autres formations afin de mieux répondre aux besoins des animations culturelles de la ville et également de diversifier  toujours plus le répertoire. L’une de ces formations s’intitule l’OHVS Marching Bang , l’autre l’OHVS Jazz Orchestra. Ainsi l’OHVS, contribue-t-il dans son essence, à assurer et à poursuivre, la popularisation de la musique faite,  dans toute sa diversité, d’instruments à vent et à percussions.   

Le Mot du Maire

En 2020, l’Orchestre d’Harmonie de la Ville de Saintes (OHVS) fêtera ses 25 ans d’existence. Les 2 grands concerts, rendez-vous désormais traditionnels, de la Sainte-Cécile en décembre puis du Nouvel An en janvier marqueront les temps forts de la célébration de cet anniversaire.
Les nombreuses représentations gratuites qu’il offrira à Saintes et sur tout le Grand-Ouest, comme il le fait depuis 24 ans, seront autant d’autres occasions pour l’OHVS d’enchanter par son répertoire varié les nombreux amateurs de musique.
Excellent aussi bien dans les concerts humoristiques que les musiques de film, le jazz ou la musique classique, l’OHVS est aujourd’hui une des plus importantes formations musicales associatives de notre région avec ses 65 musiciens amateurs.

Sa jeune formation OHVS Jazz Orchestra connaît aussi un succès grandissant, donnant là encore de nombreux concerts dans la région, comme par exemple celui l’été dernier à l’occasion des 50 ans du Rotary Marennes-Oléron.

De qualité tout en restant populaire, l’OHVS est aussi un acteur important des animations de notre ville, offrant aux Saintais de nombreux concerts gratuits, y compris sur le marché Saint-Pierre, sous la baguette de son directeur musical, Pascal DASSE.
La réussite de l’OHVS est d’abord le fruit de l’engagement des 29 femmes (dont 5 britanniques) et des 36 hommes (dont 3 britanniques et 1 colombien) qui le composent. Un grand merci à tous, du plus jeune (20 ans) au plus expérimenté (89 ans) pour le plaisir musical qu’ils nous offrent régulièrement.

Cette réussite s’appuie aussi sur le soutien important des annonceurs de l’O.H.V.S Mag qui en permettent le financement. Qu’ils en soient ici chaleureusement remerciés. L’évolution du magazine qui passe aujourd’hui de 24 à 28 pages, avec un dossier passionnant sur « les conditions dans lesquelles certaines grandes oeuvres ont été créées », est aussi le fruit de leur engagement renouvelé.

Saintes, cité musicale, est donc fière de compter parmi ses associations cet orchestre talentueux qui nous fait voyager aux rythmes et sonorités des différentes musiques de notre temps. Il contribue ainsi au rayonnement de notre belle cité, et nous sommes heureux de leur apporter tout notre soutien pour qu’il entame au mieux un prochain quart de siècle d’existence.

                                                                                                 Jean-Philippe MACHON

                                                                                                       Maire de Saintes